trainjaune

Pyrénées-Orientales : appel pour le développement du ferroviaire public

Le collectif du développement du ferroviaire dans les Pyrénées-Orientales, constitué du collectif « oui aux trains de nuits », Comité d’usager du train jaune, Comité d’usagers de la ligne Perpignan/Port Bou, CGT66, Cheminots FO 66, EELV 66, PCF 66, PG 66, Frene 66, RPC 66, NPA 66 et de citoyens, lance un appel pour sauvegarder la qualité du service public ferroviaire.

Ces préoccupations sont cohérentes avec le positionnement qu’FNE LR a adopté dans le cadre des Etats Généraux du Rail.

Ci-dessous le communiqué de la FRENE66, fédération départementale des Pyrénées-Orientales membre de FNE LR

« Remettons les trains sur les rails »

Rassemblement à Perpignan – Place de Catalogne

le 19 novembre de 10 h à 12 h

Depuis des années la population du département et les usagers du rail voient se dégrader le service public ferroviaire.

Fermeture de gares, menaces sur le Train jaune, suppression des trains du soir et de nuit, quasi-disparition du fret, pratique tarifaire en folie et cerise sur la loco  : suppression du Paris – Port Bou, pourtant classé train d’équilibre du territoire !

De l’équilibre il n’y en a plus, ni pour les usagers ni pour les cheminots.

Un collectif s’est constitué autour des associations d’usagers et des syndicats cheminots, la FRENE 66 y a pris sa place car les infrastructures ferroviaires permettent des déplacements plus favorables à l’environnement que l’usage de la bagnole ou de l’avion.

Un constat doit être fait : le territoire catalan est littéralement saboté en matière de transport ferroviaire. Comment expliquer qu’il ne soit plus possible, après 19 h de revenir de Toulouse, devenue capitale régionale ? Comment expliquer que les correspondances à Port-Bou des TER ne soient pas assurés avec les trains régionaux de la Catalogne ? Comment expliquer après la vente de la plupart des gares du Train jaune, depuis Villefranche-de-Conflent jusqu’à Latour-de-Carol, la fermeture de la gare de Port-Vendres ?

En pays catalan, la politique désastreuse du tout TGV n’est pas théorique : qui peut se payer un billet à 58 € pour un aller Barcelone ? Qui a envie de prendre la ligne alternative par Cerbère avec un trajet qui dure près de 4 heures ?

Au moment où la région Occitanie organise des Etats généraux du Rail, le Ministre des Transports annonce la suppression du train de nuit Paris – Port-Bou pour cause de déficit. Pourquoi ce ministre ne nous explique-t-il pas le déficit et les indemnités à verser dans le fiasco public-privé du tunnel du Perthus ? Pourquoi ne nous explique-t-il pas la scandaleuse opération du contournement ferroviaire Montpellier – Nîmes, avec deux nouvelles gares pour faire passer plus vite quelques trains ?

La FRENE 66 invite à soutenir l’ « Appel pour le développement ferroviaire public dans les PO » et au rassemblement organisé par le collectif à Perpignan – Place de Catalogne le samedi 19 de 10 à 12 h.

Télécharger le tract du collectif

Simon Popy

Président de FNE LR